Manche 4 du Challenge des Monos 2018

Le Vigeant – 1 & 2 septembre 2018

Une bonne surprise pour cette épreuve du Challenge des Monos, outre une météo clémente, c’est un parterre de pilotes bien fourni qui est proposé aux spectateurs.
43 pilotes ont répondu présent et parmi eux l’ex-champion Nicolas Bonduelle, vainqueur du Challenge des Monos en 2007, qui profite d’une opportunité pour venir rouler aux côtés de son fils Tom Bonduelle.

Vendredi, suite aux essais libres, 2 pilotes vont hélas déclarer forfait. Gilbert Hyppias #71 sur casse moteur et Michaël Viravongsa #66 dont la moto va être complètement détruite après un accrochage, compromettant gravement le reste de sa saison.

Samedi, la journée s’annonce chargée avec 2 séances d’essais chronométrés et 1 course.
En première séance, Nathan Paye #52 s’empare de la pole provisoire en 1’51″327 devant Jocelyn Henry #55 en 1’52″026 et Nicolas Bonduelle #91 en 1’52″342.
En catégorie Mono2, suite au passage en Supermono de Simon Pirson #22, on trouve Thierry Flégar #60 en 2’01″901 devant Félix Caillot #450 en 2’02″307 et Marc L’Huillier #25 en 2’04″398.
La séance de l’après-midi démarre et tout de suite on déplore la chute, suite à un « contact », de la seule représentante féminine, Hélène Montauriol #88 qui donnera elle-même des nouvelles rassurantes de sa santé mais va être écartée des 2 courses.
Nous lui souhaitons un prompt rétablissement pour un retour en forme à Alès.
Nathan Paye #52 signe la pole avec un chrono de 1’51″267 devant Nicolas Bonduelle #91 (1’51″798) et Jocelyn Henry #55 (1’51″871).
En catégorie Mono2, la hiérarchie reste établie avec Thierry Flégar #60 (2’00″402) devant Félix Caillot #450 (2’02″307) et Marc L’Huillier #25 (2’04″398).

Course 1
La première course s’élance en toute fin d’après-midi et, autant le dire tout de suite, Nicolas Bonduelle #91, pour son retour, ne fait pas dans la dentelle et signe une magnifique victoire après 11 ans d’absence.
Derrière lui, Jocelyn Henry #55 est satisfait de sa nouvelle acquisition et place sa Honda NSF250R en 2ème position devant le jeune Charles Aubrie #10, 3ème.
Il est à noter la chute de Nathan Paye #52 en tout début de course, sans doute un peu trop pressé de prendre le large.

En catégorie Mono2, Félix Caillot #450 l’emporte devant Marc L’Huillier #25 et un surprenant Jean-Pascal Giroux #40 qui parvient à placer son antique mais néanmoins fort bien préparée Muz Skorpion en 3ème position.
Il est à noter l’abandon de Thierry Flégar #60 sur problèmes électriques.

Dimanche après-midi, une soirée et une matinée complète ne sont pas de trop pour reconditionner les machines et les organismes.
La 2ème course s’élance suivant la même grille et on assiste à un scenario légèrement différent de la veille.
En effet, Sébastien Guillo #156 boucle le premier tour en tête devant Nicolas Bonduelle #91 et Nathan Paye #52, Jocelyn Henry #55 quant lui, peine un peu et pointe seulement 6ème au premier tour.
Dès le 2ème tour, Nicolas Bonduelle #91 s’empare du commandement et Jocelyn Henry #55 remonte dans le classement.
Dans le 6ème tour, Nathan Paye #52 part à la faute, sans doute poussé dans ses retranchements par une concurrence inhabituelle.
Jocelyn Henry #55 s’accroche à la roue de Nicolas Bonduelle #91 et les 2 hommes offre un spectacle exceptionnel tout au long des 6 tours qui restent à courir.
Au final, Jocelyn Henry effectue une ultime tentative de dépassement dans le dernier virage mais Nicolas Bonduelle décroise et passe la ligne en première position et en wheeling.
Pour la 3ème place, la lutte est toute aussi intense entre Simon Pirson #22 et Charles Aubrie #10. Simon Pirson gagne sa place sur le podium grâce à un surplus de puissance qui lui permet de faire une différence de quelques dixièmes de seconde devant Charles Aubrie.

En catégorie Mono2, Félix Caillot #450 l’emporte à nouveau mais de justesse devant un Thierry Flégar #60 qui a réussi à résoudre ses problèmes de la veille et est bien récompensé de ses efforts. Marc L’Huillier #25, très régulier tout au long du week-end, complète le podium.

Bravo à tous les participants.

Nous remercions l’organisateur des WERC pour leur accueil ainsi que les officiels et les commissaires de piste.

Rendez-vous les 29 et 30 septembre 2018 à Ales.

ERRATUM : Après enquête, les chutes de Nathan Paye #52 seraient dûes à une fuite d’huile, difficile de maitriser quoi que se soit dans de telles conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.