Manche 6 du Challenge des Monos 2018

Navarra – 20 & 21 octobre 2018

Quand sportif rime avec festif !

Oui, parce que non seulement les pilotes sont venus pour rouler mais aussi pour fêter la fin de la saison et pour l’occasion, l’organisateur des WERC a fait très fort.
On ne vous en dit pas plus, les « réseaux sociaux » fourmillent de ces petits moments de bonheur « croustillants » où toutes les catégories étaient réunies, WERC, Protwin, KlassGP et Challenge des Monos.

Vendredi, les essais libres

Les pilotes découvrent le tracé technique et varié du circuit de Navarra.
Une piste large plantée dans un décor de western et des infrastructures à rester coi.
Le circuit fait l’unanimité malgré la présence de bosses dans plusieurs secteurs.

Samedi, les essais chronos

La pluie de la nuit laisse une piste très humide, d’autant plus qu’une ondée vient en rajouter juste au moment du lancement de la première séance.
Comme la météo s’annonce clémente pour la suite du week-end, la moitié du plateau seulement s’aventure sur la piste.
Une belle surprise au moment de consulter la feuille des temps, Randy Huron #69, le rookie, s’empare de la pole provisoire avec 3 secondes d’avance sur son poursuivant immédiat, Sébastien Guillo #156.


Pour la deuxième séance, tout le monde est là et la hiérarchie est rétablie.
Jocelyn Henry #55 s’impose en haut de la feuille avec un chrono de 1’53″567 devant Guy Traber #51, 1’57″949 et Sébastien Guillo #156, 1’58″267.
Déception pour Randy Huron #69 qui s’élancera de la 11ème place, très loin des espoirs que pouvaient susciter son chrono de la première séance.

En catégorie Mono2, Thierry Flégar #60 mène en 2’07″577 devant Pascal Paillard #49 en 2’08″552 et Marc L’Huillier #25 en 2’09″515.

On note l’écart important entre les Supermono et les Mono2, les relances successives et la longue ligne droite expliquent sans doute cela.

Samedi fin d’après-midi, Course 1

Dès le départ, Jocelyn Henry #55 s’échappe et boucle le premier tour en tête avec 6 secondes d’avance sur la meute de ses poursuivants, Guy Traber #51, Sébastien Guillo #156, Michaël Viravongsa #66, Timothé Lhuillier #21, Charles Aubrie #10, Sébastien Collet #131, Marius Henry #56, Bruno Collin #8 et Franck Delaury #90.


Alors que Jocelyn Henry #55 s’éloigne inexorablement, derrière lui, Guy Traber #51, Sébastien Guillo #156 et Michaël Viravongsa #66 s’échangent leurs places.
A la mi-course, nul n’est en mesure d’annoncer le nom des lauréats pour les 2 autres marches du podium.
C’est finalement Guy Traber #51 qui termine 2ème, d’un cheveu devant Sébastien Guillo #156, Michaël Viravongsa #66, quant à lui, ayant dû renoncer à la lutte suite à un amortisseur cassé.
Sur le podium, on voit Guy Traber (à gauche sur la photo) arboré un teeshirt spécialement créé pour fêter son 3ème titre en Challenge des Monos.

Dans la catégorie Mono2, on assiste à un scénario quasi identique puisque Thierry Flégar #60 l’emporte loin devant Marc L’Huillier #25 qui devance Pascal Paillard #49 d’une petite seconde à l’arrivée.

Dimanche après-midi, Course 2

Après avoir tenter de troubler les esprits en se déguisant lors du punch du samedi soir, les pilotes du Challenge des Monos se placent sur la grille dimanche matin, bien décidés à en découdre.

Dès le départ de cette course, on sent que quelque chose a changé et ça se confirme avec les 2 premiers tours bouclés en tête par Sébastien Guillo #156.
Très vite, Jocelyn Henry #55 reprend les choses en main et se constuit un matelas de sécurité de quelques secondes pour contenir les assauts de ses poursuivants.
Guy Traber #51, titré dès la course de la veille, ne se mêle pas à la bagarre et assure la 3ème place sur le podium.


On note quelques confusions lors de cette course, notamment au moment ou le panneau « passage par la voie des stands » est présenté à Frédéric Biau #23 mais que celui-ci ignore ou ne voit pas dans un délai de 5 tours.
Le drapeau noir lui est ensuite présenté mais, plusieurs pilotes s’arrêtent pensant que le drapeau noir leur était destiné, c’est le cas notamment de Guillaume Leon #45 et de Gilbert Hyppias #71, tous deux ayant la malchance de câler sans pouvoir relancer leur machine !
Autre gag s’il en est, Thierry Bellanger #5, suite à un changement de machine, se voit écoper d’une pénalité « passage par la voie des stands » alors qu’il pointe à la 5ème position !
Jef Huron lui a prêté la machine de secours de son fils Randy, une Tigcraft emmené par un moteur KTM 690, au guidon de laquelle Thierry Bellanger tourne plus vite qu’avec sa propre machine !
Un bel exemple de solidarité qui démontre à nouveau si besoin, le fameux esprit « Challenge des Monos ».

En Mono2, on assite à la première victoire en catégorie de Marc L’Huillier #25 devant Pascal Paillard #49, Thierry Flégar #60 quant à lui s’étant un peu « essouflé » sur cette ultime manche.

Au classement général, Guy Traber #51 remporte le Challenge des Monos 2018, devant Sébastien Guillo #156 et Jocelyn Henry #55.

La catégorie Mono2 est remportée par Thierry Flégar #60 devant Marc L’Huillier #25 et Pascal Paillard #49.

Bravo à tous les participants.

Nous remercions l’organisateur des WERC pour leur accueil ainsi que les officiels et les commissaires de piste.

Rendez-vous en 2019 pour une nouvelle saison du Challenge des Monos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.